Guide pour une exploitation maîtrisée des bâtiments

Recherchez quelque chose ...

Les missions relatives à la mise en place ou au renouvellement de contrats d’exploitation


Rédacteur : Sébastien ROUSSEAU

En fonction des enjeux économiques, techniques et énergétiques associés à la maintenance et à l’exploitation des bâtiments, un Maître d’Ouvrage dispose d’une large palette de typologie de contrats, incluant différents niveaux de performance à atteindre.

On distingue notamment à la base de ceux-ci des contrats de maintenance de type P2 simple (maintenance courante, préventive et corrective) qui regroupent les éléments essentiels au maintien en état d’équipements divers (CVC, électricité par exemple), sans inclure en revanche de notions de gros entretien (P3), de travaux (P4), de fourniture d’énergie (P1), ni de niveau de performance énergétique à atteindre (Prestation Forfaitaire avec Intéressement par exemple).

Il existe également des contrats nettement plus engageants qui permettent de challenger les prestataires de maintenance sur des niveaux de performance ambitieux, notamment sur le volet énergétique via des marchés globaux de performance (Contrat de Performance Energétique par exemple). Dans ce cas, des travaux devront être réalisés, a minima sur les équipements techniques (CPE service) et a maxima sur les équipements techniques et le bâti (CPE travaux). Certes, les coûts engagés pour des contrats de ce type projettent immédiatement le Maître d’Ouvrage dans une vision de retour sur investissement à moyen voire long terme (8 à 15 ans). Cependant, ils permettent d’obtenir des résultats bien plus probants que les contrats de maintenance classiques (P1, P2, P3, …), d’un point de vue énergétique d’une part, mais également d’un point de vue humain et sociétal grâce l’amélioration globale du cadre de vie qu’une telle démarche engendre.

Dans tous les cas, ces contrats sont adaptables aux besoins des maîtres d’ouvrages et à la typologie du patrimoine immobilier concerné. C’est ici qu’un AMO/Conseil doit faire valoir son expertise pour définir, penser, écrire et mettre en place un contrat sur mesure.

À propos

L'AIOC regroupe actuellement 66 sociétés d'ingénierie, lui conférant une réelle représentativité, indispensable pour la valorisation de la profession.

Réseaux Sociaux

Contact

Sylvie CLERGUE
Immeuble le Belvédère
 11, boulevard des Récollets
31400 TOULOUSE 
06 47 05 16 97
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.