AIMP Newsletter Mars 2016 - Spécial RRI 2016

Publié dans Newsletters AIMP.

aimp header newsletter mars

La troisième édition du prix régional de l’ingénierie a eu lieu lors des Rencontres Régionales de l’Ingénierie 2016, et a été remis le jeudi 11 février, aux 3 lauréats concourant dans les catégories « Partenaires », « Etudiants », et « Membres AIMP/CINOV ».

Ci-dessous l’ensemble des projets présentés.

Catégorie «Partenaires»

Projet LAURÉAT

technal

1

Fenêtre acoustique active
Ce système de réduction de bruit, breveté, a été développé en collaboration avec le bureau d’études Groupe Gamba Acoustique et le LMA (Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique du CNRS à Marseille). Il repose sur l’association des technologies dites «passive» et «active». Complémentaires, ces technologies permettent de traiter l’ensemble du spectre en termes de fréquences : de 80 à 500 Hz pour l’isolation active et de 500 à 4000 Hz pour l’isolation passive.
Développé dans un premier temps sur un châssis coulissant 2 vantaux de la gamme Soleal GY de Technal, son principe est applicable sur n’importe quel coulissant et est déclinable sur d’autres types d’ouvertures.
Le système a été conçu pour permettre une ouverture du vantail de 10 cm compatible avec les normes de sécurité anti-défenestration. Cette ouverture peut être réduite, la performance de l’isolation acoustique n’en devenant que meilleure. Grâce à ce système de réduction de bruit, complétement intégré dans la menuiserie, et avec une esthétique similaire à une fenêtre classique en position fermée, il devient donc possible d’ouvrir sa fenêtre pour ventiler en été par exemple sans être incommodé par des nuisances sonores provenant d’un trafic routier à proximité ou de voisins festifs.

Autre projet

global projectGlobal Project est une application de gestion pour les chantiers dans le domaine du BTP.
C’est la première application qui permet de gérer les dossiers de façon complète : de la phase d’étude à la GPA en mobilité.
Cette application a été créée pour tablette iPad (elle sera déclinée pour tablette Android à partir de 2016) et fonctionne également en mode web pour pouvoir fonctionner sur ordinateur.
Elle permet aux professionnels du bâtiment (architectes, maîtres d’œuvre, maître d’ouvrage, conducteurs d’opérations, économistes, …) de suivre les chantiers de manière globale tout au long du cycle de vie des projets.6 modules pour gérer les différentes phases du projet en mobilité depuis le chantier et en local aux bureaux, de les retrouver synchronisées sur leur ordinateur et d’informer leurs collaborateurs en temps réel.

Catégorie «Étudiants»

Projet LAURÉAT

  Julien MAGNIER – Université Paul Sabatier TOULOUSE

Contrôle Thermique et Energétique de la Maison de la Recherche et de la Valorisation :

Identification énergétique des bâtiments et de leurs équipements de climatisation (OPTIMEP)

L’objectif de mon stage est de résoudre un problème de thermique dynamique à l’aide d’un code aux différences finies sur l'exemple concret du bâtiment de la Maison de la Recherche et de la Valorisation (MRV), sis sur le campus de l'Université.
Au début de mon stage j’ai étudié les rapports de Frédéric ARENDO [4] et Chloé ALLIOUZ [5] qui ont effectué leurs stages au laboratoire P.H.A.S.E. sur la même problématique, respectivement en 2014 et 2013.
Ensuite Imanol EGUIA OTAÑO m’a présenté son travail en cours au laboratoire, dans le cadre de son stage de recherche du Master DET, avec les différents programmes qu’il a conçus pour les modèles 5R2C et 7R3C, et comment préparer les données ainsi que les mesures pour pouvoir utiliser ses programmes. Ayant consacré son temps à la conception des programmes qu’il a testé sur le bâtiment A, j’ai repris son travail que j’ai appliqué aux bâtiments B, C et D de la MRV.
Les différents bâtiments ont donc été modélisés et on a pu comparer la simulation de leur comportement énergétique et thermique avec la réalité expérimentale. Nous avons également réalisé une nouvelle campagne de mesure plus ciblée sur des objectifs précis dans le bâtiment A.

Autre projet

Simon DELEFOSSE – Université Paul Sabatier TOULOUSE

Effet cocktail et comparaison MODAM/ACOUSPROPA

Dans les bâtiments recevant du public tels que les restaurants collectifs ou salle des fêtes est soulevée une problématique d'acoustique interne courante : le déclenchement de l'effet cocktail. Ce phénomène provoque l'augmentation du niveau sonore de façon importante, lié à une forte densité d'occupation dans un espace réverbérant.
Au sein du bureau d'étude GAMBA Acoustique, un outil de calcul est à disposition et permet actuellement de traiter le problème : la feuille de calcul MODAM. Cet outil de calcul simplifié est le résultat d'une étude du GIAC1 pour l'ADEME2 effectuée en 1996. Il est établi à partir d'une campagne de mesures et de calculs, et permet la prédiction du niveau sonore résultant de l'ambiance d'un local. Celui-ci est comparé ensuite à un seuil, pour lequel il y a non-apparition de l'effet cocktail. L'expérience montre que, au-dessus d'une valeur calculée de 71 dB(A), la probabilité d'apparition de l'effet cocktail est non négligeable, et qu'en conséquence, pour une valeur calculée de 71 dB(A) ou plus, on peut mesurer des valeurs allant jusqu'à 90 dB(A). Par contre, pour une valeur calculée inférieure à 71 dB(A), la probabilité d'apparition de l'effet cocktail est faible. En pratique, nous considérerons donc la valeur calculée de 71 dB(A) comme la valeur maximum à ne pas dépasser.

Seulement, cet outil repose sur plusieurs hypothèses valables pour un cas donné, qui seront détaillées ultérieurement. Les hypothèses de MODAM peuvent être utilisées dans un logiciel de prédiction acoustique, tel que AcousPROPA qui permet de modéliser à la fois la géométrie du local, l'emplacement des sources et la position des matériaux absorbants.
L'utilisation de ce logiciel de prédiction permettra de représenter plus précisément et réellement la situation acoustique. Néanmoins, l'emploi d'un modèle numérique est moins rapide qu'une feuille de calcul pour obtenir un résultat.
L'objectif de cette étude est d'une part d'exposer et d'identifier clairement le phénomène d'effet cocktail, afin dans un second temps, de vérifier la validité de l'outil de calcul MODAM au moyen d'une étude comparative entre MODAM et AcousPROPA. Cette étude permettra de mieux cerner les cas où l'utilisation de MODAM est suffisante et adaptée à la situation, et les cas où l'emploi d'un modèle numérique sera indispensable.

Catégorie «Membres AIMP/CINOV»

Projet LAURÉAT

artelia maison

Soufflerie aéro-acoustique ISAE

La Soufflerie Aéro-Acoustique (SAA) est un projet très technique, destiné aux recherches scientifiques et à l’enseignement.
Ainsi il a fallu trouver des solutions novatrices pour permettre à cette soufflerie d’être à la fois très polyvalente mais très facile à exploiter.
Ainsi nous avons innové en proposant deux planchers déployables rapidement permettant à la fois un accès rapide à la maquette depuis le premier étape pour réaliser des séries d’essais très rapidement mais aussi un escamotage complet avec un masque acoustique pour maintenir les caractéristiques anéchoïque de la salle.
La conception d’axes linéaires sur trois directions et d’un axe rotatif autour de la veine permet de mettre en place de manière aisée l’ensemble des instruments de mesure aérodynamique, visualisation de l’écoulement ou mesures acoustiques spatiale et puissance.

Autres projets

 

techgambas

Logiciel de prévision de performance acoustique de menuiserie

Ce logiciel combine un algorithme de calcul physique analytique à une méthode d’interpolation à partir de tests en laboratoire.
Il se distingue par plusieurs caractéristiques :
- Sa simplicité d’utilisation : grâce à son interface intuitive et ergonomique, inutile d’être un expert acoustique pour évaluer la performance d’une fenêtre
- Sa précision : la sophistication des algorithmes de calcul permettent de garantir un résultat avec une précision de plus ou moins 1 dB, du même ordre que la dispersion qui existe entre les résultats obtenus dans les différents laboratoires.
- Sa rapidité d’évaluation : quelques clics suffisent à définir la menuiserie à évaluer et le résultat est instantané
- Son étendue d’application : le logiciel permet d’obtenir, toujours avec la même précision, la performance acoustique d’une menuiserie non seulement quelles que soient la dimension ou la typologie du remplissage, mais également dans le cas d’un ensemble menuisé complexe (plusieurs ouvrants, parties fixes, vitrés ou opaques), TechAcoustic® permet donc de vérifier, dès la phase de conception, que la configuration d’une menuiserie permet d’obtenir la performance acoustique recherchée. Un gage d’économie pour les maîtres d’œuvre et d’ouvrage qui obtiennent, en quelques clics, la performance de leur choix.
La version existante aujourd'hui permet d’évaluer la performance acoustique d’ensembles menuisés constitués d’ouvrants à frappe et de fixes. Une version plus complète intégrant les ouvrants coulissants, les portes et les murs rideaux est en cours de développement.

 

terrellville

Quai des Savoirs à TOULOUSE : Les « boîtes signal »

Le projet a pour objet la conception et la réalisation d’un ouvrage urbain de communication visuelle, la « boite signal », dans le cadre du projet du Quai des Savoirs à Toulouse, projet de restructuration pour le compte de la Ville de Toulouse ayant pour but la création du siège du PRES et la création d’un équipement de diffusion des cultures scientifiques. Ce projet a été conçu par les agences d’architecture SCAU et AZEMA, et sera livré fin 2015.
L’ouvrage concerné est un volume transparent de forme parallélépipédique de dimensions 137cm x 407cmx 475cm de haut qui renferme un dispositif de signalétique permettant un affichage lumineux de jour comme de nuit sur l’espace urbain.
La production lumineuse se fait par le biais d’un panneau vertical renfermant 19 Tubes de LED RVB à 360°type Beautyline, associé à un vitrage mélangeur Mastershine et à 9 panneaux réflecteurs en PMMA
La contrainte technique majeure de cet ouvrage vient du fait que l’architecte souhaitait une boite totalement transparente, sans élément porteur apparent, ce qui a nécessité la mise au point de panneaux en verre feuilleté trempé Stadip 19/19/8 structurels dont le principe d’attache, jamais mis en œuvre auparavant, a fait l’objet d’une ATEX (Appréciation Technique d’Expérimentation) au CSTB avec réalisation d’essais destructifs par St Gobain. Par ailleurs, le recours à des films intercalaires haute performance Saflex DG41 a permis de réduire l’épaisseur du feuilleté par la prise en compte du transfert de cisaillement longitudinal d’une glace à l’autre.

Photo de groupe des lauréats

laureat

L’opération sera reconduite à l’occasion des prochaines Rencontres Régionales de l’Ingénierie les 1er et 2 mars 2017